28 mai 2009

Chapitre 2.

2. La descente au enfers.

Je venais de finir mes devoirs, et je m'apprêtais à aller dormir, quand une pensée me traversa l'esprit " tu es toute seule se soir Cassie " , et tout d'un coup je fut prise de peur, pourtant ce n'était pas la première fois que j'étais toute seule, ce n'était pas la première fois que mon frère ne rentrait pas, que ma mère était partie et que mon père ne se souciait même pas de moi, mais aujourd'hui c'était différent, aujourd'hui j'avais l'impression que tout allait de travers, que rien n'avait la même expression que les autres jours, alors je m'assis dans le fauteuil, et resta un bon moment là , observant un point fixe, a la recherche de réponses, j'aurais tellement voulu se soir là, trouvez la réponse du pourquoi du comment, la raison pour laquelle moi je ne pouvais passez du temps auprès des miens, et j'aurais voulu hurlez que j'avais peur, que le froid me glaçait jusqu'aux os, mais je ne pouvais que penser en silence. Finalement je crois qu'au bout de deux heures je me suis assoupie, sans doute que n'ai-je plus pu résisté face au sommeil. Le lendemain, je me suis réveillé trop tard, beaucoup trop tard, il devait être 11H, comme personne n'était chez moi, je pu décidé moi même que aujourd'hui je n'irais pas à l'école, simplement parce que je n'en avait aucunes envies. C'est alors, que je me rendis compte , qu'il n'y avait encore personne, mon frère n'était pas rentré, je me rassura en me disant qu'il arriverait sûrement en début d'après-midi, car il avait veillé jusqu'au petites heures du matin. Ma journée se déroula normalement, en vérités je ne fis pas grand chose. Le soir venu, toujours aucune nouvelle de Tom, mon frère. Je parti me couché comme d'habitude en ayant cette fois ci, un côté rassuré. Et ce fut comme ça, pendant 1semaine, j'avais perdu 7jours à m'inquiétez pour un frère qui demeurait absent, j'avais essayé de téléphoné à plusieurs personnes, mais aucuns d'entre eux ne savaient où il se cachait. S'absenter sans nouvelles pendant autant de temps n'était pas son genre, il n'avait qu'un an de plus que moi, et ses sorties se limitaient à 3jours maximum. Je du attendre une semaine de plus, pour pouvoir atteindre sa meilleure amie.

- Allô Lucie ?
- Ouais c'est qui ?
- Cassie la soeur de Tom
- Ah


Il y eu quelques sanglots dans le téléphones et je m'attendais déjà au pire .

- Je le cherche partout, tu n'aurais pas des nouvelles s'il te plaît ?
- Je pense qu'il serait préférable qu'on se voit. 14H Hard Café ?
- Ok.


Elle avait déjà raccroché, il était 13H30, j'avais peu de temps pour rassemblé mes esprits et me mettre en chemin. J'entre pris alors après quelques secondes d'absentéisme de me mettre en route, je pris le bus, ça irait plus vite. J'étais alors à 14h pile sur le trottoir de l'Hard Café, une main me tapota l'épaule, c'était Lucie, elle m'invita  à une table, je ne la connaissait pas, elle me regarda, souris et baissa la tête. Le silence s'installait, et je ne pouvais lutter contre un silence aussi glacial, j'avais peur, la vérité c'est que j'étais terrorisée. Elle releva la tête, d'un mouvement assez brusque, elle me regarda, ses yeux étaient intense et ne laissaient percevoir que de la souffrance. Elle ouvra la bouche, mais aucuns son ne sorti, puis après quelques minutes, elle commença :

- J'étais avec ton frère à la soirée tu sais, et je n'ai jamais voulu que tout ce termine ainsi, on avait un peu trop bu, la soirée c'est terminée tard et on à décidé de reprendre la route, je comptais le ramener, mais un type avec qui il avait fait connaissance lui à proposé avant moi. Une heure après son départ, j'ai reçu un appel d'urgence, c'était l'hôpital, ils avait fait un accident, la voiture s'était écrasée contre un poteau, et je n'ai rien su faire. Ils m'ont appelé pour reconnaître le corps, parce que mon numéro de téléphone était marqué sur son paquet de cigarettes. Je suis désolée


Sa voix était devenue étrange, parce que plus aucuns son ne m'arrivaient intacts, tout se découpaient, tout résonnaient " Accident, Voiture, Numéro , Cigarette , Mort, Tom ". Je sentais ma gorge se resserré, me bloqué toutes voies respiratoires, je sentais cette énorme boule à l'intérieure de mon coeur, et j'oubliais tout ce qu'il se passait à côté de moi, mon frère n'était plus et moi je luttais contre la blessure qui se creusait. Luciecreusait.Lucie, était partie sans même que je m'en aperçoives, elle avait assisté à la douleurs qui s'installait dans mes yeux, celle qui me submergeait, j'étais à présent complètement seule, je décida donc de rentré. Arrivé sur le seuil, je m'effondras littéralement, mes jambes vasouillaient et rien ne me retenait, les larmes je ne l'ai retenaient plus, parce que à présent plus rien ne pouvait concourir contre tout ça, c'était trop, j'étais à présent condamnée à vivre sans lui, j'étais prisonnière de mon propre sort.

Posté par EmmyJoyer à 21:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Chapitre 2.

Nouveau commentaire